Agenda international

logo_et_assemblee.png
Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers
Venez à Calais maintenant : expulsions imminentes du nouveau squat et de la jungle ! / Come to Calais now : imminent evictions of the new squat and the jungle ! PDF Imprimer Envoyer
Expulsion lieux d'occupation/habitation
Vendredi, 25 Juillet 2014 11:38

<marion.ribeiro(at)orange.fr> à MinistereSP Aujourd’hui à 12h41 PM

To spread widely !

Come to Calais now : imminent evictions of the new squat and the jungle !

 

On Thursday 24th, the court gave its decision about the new squat on Impasse des Salines : the inhabitants of the house have ten days to leave the place before an eviction...The authorities and the police have ten days to find a strategy to evict this squat and we have ten days to organize the defence of the place and to respond to this attack!

The inhabitants of the place have, for the moment, decided that they will stay in this house even if the police try to evict them. They will resist and they ask for our help for this. There are now more than 100 people staying there at night and more than 300 are coming there everyday for a cup of tea, a collective meal, French lessons, card games and to have access to the basic hygienic facilities (toilets,showers and water.)

 

The jungle near the Tioxide factory where different communities have built camps after the previous evictions is also threatened with

 imminent eviction. More than 300 hundred people are trying to live there and are facing daily police harassment (beatings, gassings, ID

 ID controls...).

 

We are currently very few people on the ground at the moment, some of us will leave soon and we have a lot of work to do...

Everything which has been rebuilt after the last evictions is now threatened again !


A new exciting space now exist and it's time to fight for it ! We need all the hands and energies available to try to organize its defence !

The repression of the past three months has already caused too much damages, let's stop them !

 

Version francaise :

 A diffuser largement dans vos reseaux !

 Venez à Calais maintenant : expulsions imminentes du nouveau squat et de la jungle !

Ce jeudi 24, le tribunal a rendu son verdict à propos du nouveau squat Impasse des Salines : les habitant.e.s de la maison ont 10 jours pour quitter

 

la maison avant l'expulsion...Les autorités et la police ont 10 jours pour trouver une stratégie pour expulser ce squat et nous avons 10 jours pour organiser la défense de cet endroit et répondre à cette attaque !

Les habitant.e.s de cette maison ont, pour le moment, décidé d'y rester même lorsque la police viendra les expulser. Ils ont décidé de résister et nous demande de les aider dans cet optique. Il y a maintenant plus de 100 personnes qui dorment dans cet espace et plus de 300 qui viennent chaque jour pour une tasse de thé, un repas collectif, des cours de français, des jeux de carte, et pour avoir accès à des conditions d'hygiènes basiques (toilettes, douches, et eau).

La jungle à proximité de l'usine Tioxide où les différentes communautés ont reconstruit des campements après les précédentes expulsions, est aussi menacée d'une expulsion imminente. Plus de 300 personnes essaient d'y vivre et subissent un harcèlement policier quotidien (coups et blessures, gaz, contrôles d'identité).

 

Nous sommes actuellement très peu nombreux sur le terrain en ce moment, quelques un.e.s d'entre nous vont partir dans les prochains jours et nous avons beaucoup de travail...Tout ce qui avait été reconstruit après les dernières expulsions est menacé à nouveau !

Un nouvel espace plein de potentiel existe maintenant et c'est le moment de se battre pour qu'il vive ! Nous avons besoin de tous les coups de main et, toutes les énergies disponibles pour organiser sa défense !

La répression de ces trois derniers mois a déjà causé trop de dégats, arrêtons-les !

-------------------

Historique sur Calais, 51 articles:


A Calais, la justice expulse en urgence le grand squat de l'usine Galloo


Calais: occupation squat Galloo: jour du procès 

http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/index.php?searchword=calais&ordering=&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search

http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/index.php?searchword=calais&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search&limitstart=20

http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/index.php?searchword=calais&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search&limitstart=40




 
A Calais, la justice expulse en urgence le grand squat de l'usine Galloo PDF Imprimer Envoyer
Tribunaux
Jeudi, 24 Juillet 2014 23:16
http://www.liberation.fr/societe/2014/07/24/a-calais-la-justice-expulse-en-urgence-le-grand-squat-de-l-usine-galloo_1069888
Haydée SABÉRAN (à Lille)
Des migrants expulsés de leur camp à Calais, le 2 juillet dernier.
Des migrants expulsés de leur camp à Calais, le 2 juillet dernier. (Photo Denis Charlet. AFP)
À CHAUD

La juge a choisi de réduire le délai d’expulsion de deux mois à dix jours. Une centaine de migrants campent dans ce squat de l’impasse des Salines.

Ils ont dix jours pour partir. Les migrants du grand squat de l’impasse des Salines à Calais ont appris jeudi après-midi la décision de la juge du tribunal d’instance de Calais. Ils s’étaient installés là aux alentours du 10 juillet, et avaient rendu publique l’existence du lieu après une manifestation de soutien aux exilés le 12. La veille, la maire de Calais avait signé un arrêté anti­regroupements, et anti­bivouacs.

Depuis, les migrants bivouaquent dans la cour de cette ancienne usine de recyclage de métaux du groupe Galloo, qui a déposé plainte. L’usine est polluée, mais les bénévoles des associations et le collectif No Border ­avec l’aide de Médecins du Monde, qui fournit des tentes, une toilette, et de rudimentaires cabines pour se laver à l’abri des regards,­ ont choisi d’y rester, et organisent la vie du lieu avec les migrants eux-­mêmes. Ils sont une centaine, des Soudanais, des Iraniens, des Érythréens, des Syriens, des Algériens, des Égyptiens, et un couple de Lituaniens.

La juge s’était déplacée sur le squat pour juger par elle­-même de la dangerosité du site, à la demande de Marie-­Hélène Calonne, avocate de la défense. La juge a découvert un lieu avec un coin cuisine, un groupe électrogène pour recharger les portables, un point d’eau venant des lances à incendie. Le site contient un hangar de cuves d’hydrocarbures encore pleines, dont l’accès a été condamné. À l’audience, le propriétaire du site avait plaidé le danger pour les migrants. «Tout cela est très hypocrite», répond Marie-­Hélène Calonne, «c’est sûr que ce n’est pas un hôtel 5 étoiles, mais c’est mieux que le site Seveso où ils seront renvoyés si on ferme le squat». De fait, le site chimique Tioxide avec ses bosquets, tout près du port, est une des «jungles». Les autres vivent dans les dunes, ou les parcs de Calais, «dont ils sont régulièrement délogés par la police», raconte Philippe Wannesson, du blog Passeurs d’hospitalités, présent au quotidien.

La juge a choisi de réduire le délai d’expulsion de deux mois à dix jours, arguant qu’il y avait «voie de fait». Les habitants du lieu auront dix jours à compter de la notification par huissier, et le préfet pourra les faire expulser sur demande de propriétaire ensuite. Galloo n’a pas souhaité commenter la décision du juge, selon l’AFP. Les migrants, eux, devaient se réunir vers 20 heures en assemblée générale pour décider quoi faire. En attendant, «il y a des gens qui jouent aux cartes, d’autres qui commencent à préparer le repas, d’autres qui écoutent de la musique», raconte Philippe Wannesson.

À Calais aussi la vie continue, et les migrants continuent de passer. Ils sont de plus en plus nombreux, plus de 1 000 désormais, et n’attendent plus la nuit pour passer. Ils prennent d’assaut les camions sur le port en plein jour au grand dam des routiers et des employés du port. Philippe Wannesson rapporte que Jan, un des porte-­parole de la grève de la faim qui a eu lieu en juin sur le site de distribution des repas ­où ont vécu jusqu’à 700 exilés, évacué le 2 juillet­, est passé en Angleterre. Il a été cueilli à Douvres par les autorités britanniques, et est expulsable, vers la Roumanie ou l’Afghanistan.

Haydée SABÉRAN (à Lille)
---------------------------------------

Le Vendredi 25 juillet 2014 0h53,  wannesson.philippe(at)wanadoo.fr<lappeldu22decembre(at)yahoogroupes.fr> a écrit :


https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/25/occupation-galou-nouvelles-du-proces/

Comme on pouvait s’y attendre dans un contexte politiquement miné, le verdict du tribunal d’instance de Calais concernant l’occupation des locaux abandonnés de l’ancienne entreprise Galloo par des exilés et des militants se situe dans un entre-deux bizarre : le délais légal de deux mois pour quitter les lieux n’est pas respecté, l’expulsion n’est pas immédiate non plus; les occupants ont dix jours pour quitter les lieux, à partir de la signification du jugement, à partir de quoi la police pourra procéder à l’expulsion, les recours possibles n’étant pas suspensifs. Il faudra lire les attendus du jugement pour voir quels sont les arguments qui justifient cette cotte mal taillée.

Assemblée générale ce soir à l’occupation Galou : en effet, contrairement aux autorités qui n’ont que la violence pour langage, les exilés et leurs soutiens ont choisi la parole et la décision en commun.

La tonalité générale est de refuser de quitter les lieux. Tous les habitants n’ayant pas participé à l’assemblée générale, les choses doivent être rediscutées avec chacun, et confirmées en assemblée générale demain.

D’ores-et-déjà, toute personne et tout collectif est bienvenu pour apporter son soutien, à distance ou ici, pour que l’occupation Galou soit un foyer de résistance et de créativité.


Pentax Digital Camera

Historique sur Calais, 50 articles:

Calais: occupation squat Galloo: jour du procès 

http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/index.php?searchword=calais&ordering=&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search

http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/index.php?searchword=calais&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search&limitstart=20

http://www.ministere-de-la-regularisation-de-tous-les-sans-papiers.net/joomla1.5/index.php?searchword=calais&searchphrase=all&Itemid=1&option=com_search&limitstart=40

 
Calais: occupation squat Galloo: jour du procès PDF Imprimer Envoyer
Tribunaux
Mardi, 22 Juillet 2014 20:41
Le Mardi 22 juillet 2014 22h12,  wannesson.philippe(AT)wanadoo.fr [lappeldu22decembre]"  a écrit :


https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/22/occupation-galou-jour-de-proces/

Un cour de français se termine dans la cour de l’ancienne usine Galloo occupée depuis dix jours par des exilés et leurs soutiens.  Beaucoup de monde est rassemblé tout autour, des habitants du squats, mais aussi des exilés habitant les campements de la périphérie, qui viennent l’après-midi se laver, recharger leur portable, profiter d’un moment de répit, voir des amis. Les tables et les chaises apportées par Emmaüs participent à la convivialité de l’espace. L’équipe de cuisine a fini de préparer le repas, chacun va chercher une assiette – sauf les personnes qui respectent le jeûne du ramadan, qui partageront elles le repas à la tombée de la nuit. Plus loin des bâtiments, Médecins du Monde installe une troisième grande tente pour accueillir les nouveaux venus, des exilés se lavent ou lavent leurs vêtements.

C’était un jour un peu particulier pour l’occupation Galou. Onze personnes, exilés et soutiens, avaient donné leur identité comme habitants du lieu et étaient convoqués au tribunal d’instance ce matin dans la cadre d’une procédure en référé (en urgence) pour décider d’une expulsion éventuelle. Une cinquantaine de personnes étaient rassemblées devant le tribunal en soutien. Le jugement
est mis en délibéré, et sera rendu jeudi après-midi. Encore deux jours de suspens pour savoir si le lieu risque une expulsion immédiate ou s’il y aura un délais.

L’audience a duré plus d’une heure, suite à quoi la juge s’est rendue sur les lieu constater par elle-même, accompagnée par les avocats des deux parties (propriétaire et habitants). Cela tranche heureusement avec les habitudes du tribunal d’instance de Calais. D’habitude, un huissier vient constater l’occupation du lieu et demande en français leur identité à des exilés qui ne comprennent pas. Comme l’identité des habitants n’est pas établies, ils ne sont pas convoqués au tribunal et le jugement se fait sans débat contradictoire. Les juges reprennent un quasi copié-collé de la requête du propriétaire, même s’ils n’ignorent pas le contexte calaisien et les droits des habitants des squats, demandeurs d’asile, mineurs, personnes en détresse sociale, droits qui devraient pondérer leur jugement.

Un autre procès avait lieu cet après-midi, au tribunal de grande instance de Boulogne/Mer. Il y a deux mois la police fait irruption dans un squat. Le délais de flagrance est passé, différentes preuves dont un contrat EDF l’attestent. Peu importe, les personnes présentes sont arrêtées, placées en garde-à-vue, puis libérées sans charges. Sauf deux militants qui ont refusé le prélèvement de leur ADN et de leurs empreintes digitales, ne voulant pas être fichés en raison de leur engagement. Journée chargée au tribunal, à 21h ils n’avaient pas encore comparu.

Pentax Digital Camera

Pentax Digital Camera

Calais: Manifestaion du 12 juillet 2014 et occupation squat Galloo Littoral.

 
Expulsion imminente: rdv mercredi 23 juillet à 5h30 le matin devant le squat "Les Baras" au 124 avenue Galliéni à Bagnolet 93 PDF Imprimer Envoyer
Expulsion lieux d'occupation/habitation
Lundi, 21 Juillet 2014 15:11
Le Mardi 22 juillet 2014 10h56, <lesbaras(AT)squat.net> a écrit à Ministere SP :


ANNULATION DU RV D'AUJOURD'HUI à 18 H DEVANT LA MAIRIE DE MONTREUIL 93


EXPULSION IMMINENTE : RV DEMAIN MERCREDI 23 JUILLET À 05 H 30 DEVANT LE SQUAT DU 124 AVE GALLIÉNI À BAGNOLET

De nombreux soutiens, des élu-e-s de Montreuil et Bagnolet étaient présent-e-s tôt ce matin devant le squat du 124 ave Galliéni, mais
l'expulsion n'a pas eu lieu (comme la Préfecture l'avait pourtant confirmé à la Mairie de Bagnolet !!).

L'expulsion n'ayant pas eu lieu, le RV d'aujourd'hui 18 h devant la mairie de Montreuil est ANNULÉ.

L'expulsion étant toujours IMMINENTE : nous appelons à nouveau à venir nous soutenir demain dès 5 h 30 devant le squat du 124 avenue Galliéni à Bagnolet.

Et seulement en cas d'expulsion demain, mercredi 23 juillet RV à 18 h devant la mairie de Montreuil

N° du Collectif : 07.78.32.14.75

LE COLLECTIF BARAS
...................................
Besoin de soutiens en urgence svp, merci de passer cette information sur vos listes web, par téléphones, par sms.

Le Dimanche 20 juillet 2014 18h53, "lesbaras(AT)squat.net" a écrit à Ministeresp :

URGENT : EXPULSION DU COLLECTIF BARAS MARDI PROCHAIN, le 22 juillet

Le Collectif Baras a eu une information annonçant leur expulsion du squat ce mardi 22 juillet.


Un RV est donc fixé mardi prochain à 6 h du matin devant le 124 avenue Galliéni à Bagnolet (si la rue est bloquée, RV le plus près possible
côté métro Galliéni).

Si vous ne pouvez pas être là à 6h, un autre RV est fixé à 18 h devant la mairie de Montreuil pour demander le relogement des expulsés.

Une AG spéciale aura lieu demain soir, lundi à 18h30 au squat 124 ave Galliéni.


Venez nombreux et nombreuses !!

N° du Collectif : 07.78.32.14.75

LE COLLECTIF BARAS


Le Dimanche 20 juillet 2014 12h24, Caroline  <maillary(AT)gisti.org> a écrit liste Zpajol:


URGENT
Le collectif a eu une information qui annonce l'expulsion du squat le mardi 22 juillet.
Un RV est donc fixée mardi matin à 6 heures (du mat) devant le 124 avenue Gallieni à Bagnolet (si la rue est bloquée RV le plus près possible côté métro Gallieni).
Si vous ne pouvez pas être là à 6h un autre RV est fixé à 18h devant la mairie de Montreuil pour demander le relogement des expulsés.
Un AG spéciale aura lieu lundi soir à 18h30 au squat 124 av Gallieni.
Venez nombreux et nombreuses !!
N° du collectif : 07.78.32.14.75

Le Lundi 21 juillet 2014 12h06,  <lesbaras(AT)squat.net> a écrit à Ministeresp :


Vidéos des interviews du Collectif Baras : 

https://www.youtube.com/watch?v=k1tDujO5Qm0&feature=youtu.be [7]

par Françoise WASSERGOVEL

Historique de la lutte :

Lettre ouverte du collectif des Baras aux élues des mairies de Montreuil et de Bagnolet 93.
Rassemblement en solidarité avec les squats du collectif des Baras, devant la mairie de Bagnolet 93 vendredi 16 mai à 10h.

 

 
Calais: Manifestaion du 12 juillet 2014 et occupation squat Galloo Littoral. PDF Imprimer Envoyer
Action politique
Dimanche, 13 Juillet 2014 01:21

Le Dimanche 13 juillet 2014 1h41,  wannesson.philippe(AT)wanadoo.fr [lappeldu22decembre]
https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/13/occupation-galou-j-1/
Pentax Digital Camera

Une belle manifestation est celle où l’on voit à la fois des amis et plein de visages inconnus. Quatre cent cinquante personnes, des gens de Calais, d’ailleurs en France, d’Afghanistan, de Belgique, du Soudan, d’Angleterre, d’Érythrée… Quelques prises de paroles place d’Armes, un cortège par les grandes rues de Calais, samba en tête, un autre arrêt devant la mairie. Plus loin, la manifestation quitte le boulevard Gambetta pour s’engager dans des rues plus petites.

Puis bifurque dans l’impasse des Salines. Au bout, l’entrée d’une ancienne usine désaffectée, Galloo Littoral. Le lieu est occupé depuis plus de 48h, sans effraction (la police viendra le constater). Le lieu s’ouvre samedi 12 juillet aux personnes sans domicile de Calais, quelque soit leur nationalité ou leur pays d’origine.

On s’installe dans la cour, on visite les locaux, des soutiens s’installent devant l’entrée. Un repas se prépare à partir des dons apportés à la manifestation. À dix-huit heures, un groupe vient jouer. À vingt heure, assemblée générale, principalement pour présenter le lieu, le contexte, les risques d’intervention policière, déterminer les premières notions de vie collective sur le lieu.
Puis une sono : musique. Des gens dansent, improvisent du rap, la fête occupe l’espace. Des gens, parfois connus, parfois inconnus, viennent là, apportent parfois e la nourriture ou des couvertures. La solidarité et la rencontre tissent une soirée qui prend les couleurs de l’espoir.

Espoir qui sera peut-être dès demain barré par l’intervention de la police, l’expulsion, la rafle.
Mais espoir que nous emporterons chevillé au corps, dans l’errance ou dans le énième recommencement, et que nul ne saura nous prendre.

 
Pentax Digital CameraPentax Digital Camera
Pentax Digital CameraPentax Digital Camera
Pentax Digital Camera

 
Nanterre : la justice ordonne l’expulsion des Roms PDF Imprimer Envoyer
Tribunaux
Dimanche, 13 Juillet 2014 01:02
S.A. | Publié le 10.07.2014, 20h40


  

Après trois audiences au tribunal de grande instance, le couperet est tombé ce jeudi pour les Roms de Nanterre (Hauts-de-Seine). La justice a prononcé leur expulsion. Arrivés de Seine-Saint-denis-Denis en mars dernier, ils avaient d’abord fait une courte escale de quinze jours à Gennevilliers, laquelle s’était terminée par une expulsion. Ils étaient alors repartis dans le département voisin, pour finalement revenir en mai à Nanterre, où ils ont dressé leur campement à côté du collège République.

Un large terrain en friche, situé près de l’A86 et du viaduc du RERA, où ils sont deux cents à vivre dans des baraquements de fortune.

Lors de l’audience du 3 juillet dernier, l’avocate de l’Etablissement d’aménagement de La Défense (Epadesa), propriétaire du terrain, avait dénoncé une occupation « illicite » et « dangereuse », pendant que le conseil des Roms a plaidé pour le respect de leurs droits fondamentaux. Au printemps, plusieurs personnes — étudiants, chercheurs, militants associatifs, ou simples habitants — s’étaient mobilisées pour tenter d’empêcher leur départ.

Ce jeudi, la justice a donc ordonné leur évacuation du terrain où l’Epadesa a accepté un projet de la Ferme du Bonheur. Elle s’est engagée à mettre en valeur les friches avec un objectif écologique, social et culturel.


LeParisien.fr

 
Calais: Grande manifestation pour les migrants samedi 12 juillet 2014 à 14h place d' Armes PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Samedi, 12 Juillet 2014 11:03

Le Lundi 7 juillet 2014 13h13, Philippe Wannesson <wannesson.philippe(AT)wanadoo.fr> a écrit :
https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-appel-a-mobilisation-le-12-juillet/

Les différents acteurs solidaires des exilés appellent à une manifestation

SAMEDI 12 JUILLET À 14H PLACE D’ARMES

Ci-dessous l’appel à manifester, et un appel à mobilisation plus large lancé par No Border.

Appel à manifester

En solidarité avec les exilés et contre les VIOLENCES Policières

A Calais, plus de 600 personnes migrantes sont à la rue sans aucun abri suite aux destructions de camps, aux expulsions de terrain et de squats qui se succèdent depuis plus d’un mois.

Le 28 mai, subissant l’expulsion des deux principaux camps de fortune, les personnes migrantes se sont réfugiées sur le lieu de distribution des repas. Le 02 juillet, les autorités préfectorales et municipales ont ordonné l’évacuation du lieu, opération qui s’est traduite par une véritable rafle organisée (arrestations au faciès, parfois violentes ; tri des personnes par nationalités ; placements en rétention, y compris des mineurs, etc…). Cette évacuation s’est faite sans témoin, journalistes et associations étant cantonnés loin du lieu de distribution.

Cette situation est le triste reflet de la façon dont la France traite les étrangers fuyant des pays où ils ne peuvent plus vivre. Les autorités les chassent et les rendent invisibles à force de mépris administratif et d’expulsions. Ces politiques ne font qu’aggraver la situation et intensifient la stigmatisation de ces personnes.

Un seuil a été franchi le 2 juillet à Calais. Réagissons !

VENEZ MANIFESTER EN SOLIDARITE AVEC LES EXILES ET CONTRE TOUTES LES VIOLENCES QUI LEUR SONT FAITES !!

MANIFESTATION SAMEDI 12.07.2014 14h, place d’Armes à CALAIS

Si possible, merci de collecter et de ramener de quoi dormir dehors (tentes, duvets, couvertures, bâches, etc…), des vêtements (pulls, sweats, chaussures, etc…), de la nourriture, du matériel de cuisine…

Le collectif « Solidarité avec les Exilés de Calais » "


A diffuser largement dans tous vos réseaux !

Plus jamais ça ?!

Nous pensions avoir été témoins du pire avec la destruction de la jungle afghane en 2009 qui a conduit à la rafle de 278 de ses habitants et leur mise en rétention un peu partout en France, cependant, ce mercredi 2 juillet 2014, une nouvelle étape a été franchie. A 6 heures du matin, plusieurs compagnies de gendarmes mobiles, de CRS, la police nationale et la police aux frontières, se sont livrées à des rafles massives, simultanées et coordonnées de la population migrante de Calais.

Sous couvert d’une opération d’expulsion des lieux de vie dont la date a été maintenue secrète, 600 migrant-e-s ont été gazé-e-s, insult-é-e-s, humilié-e-s, terrorisé-e-s, arrêté-e-s, dans le silence et l’ombre puisque tous les témoins ont été violemment écartés des lieux d’arrestation. Ils-Elles ont été escorté-e-s dans des bus qui les ont éloignés de Calais sans avoir la moindre idée de leur destination finale. 200 d’entre eux et elles sont toujours en rétention et ceux et celles qui ont eu la chance d’être libéré-e-s ne s’en sont pas sorti-e-s indemnes.

Cette démonstration de force et de violence policière répond à une volonté d’éloigner, de décourager et de terroriser les migrant-e-s pour
qu’ils-elles renoncent à s’installer dans le pays de leur choix. Cette opération n’est pas sans rappeler des épisodes historiques fascistes que nos générations s’étaient promis de ne plus jamais accepter, il nous en reviens de remobiliser une résistance.

Aujourd’hui à Calais, les migrant-e-s ont à nouveau été chassé-e-s de la ville. La majorité d’entre eux et elles sont maintenu-e-s à la
périphérie, dans des espaces où le harcèlement policier peut donner sa pleine mesure, à l’abri des regards et en toute impunité. Cette situation nous ramène 10 ans en arrière et nous ne pouvons pas accepter que les acquis de nombreuses années de lutte soient balayées ainsi.

Nous appelons tout le monde à venir à Calais pour s’opposer à cette vague de répression sans précédent.

Venez, dès le samedi 12 juillet pour une manifestation anti-rafle et en solidarité avec les migrant-e-s arrêté-e-s et harcelé-e-s, à 14 heures départ place d’Armes

et pour construire ensemble dans les jours qui suivent une réponse collective pour que cette forme d’oppression ne redevienne pas la norme !

Calais migrant solidarity

http://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/ "
 
Informations Calais France et internationnale: La quinzaine des passeurs d'hospitalités. PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Samedi, 12 Juillet 2014 10:33

Du 3 au 22 juin 2014

Une quinzaine dominée par les derniers jours de l'occupation par les exilés du lieu de distribution des repas, et par son évacuation, couplée à celle de trois squats ouverts par le collectif « Salut ô Toit » et à une rafle de plus de six cent personnes, dont deux cents sont placés en rétention. En toile de fond la violence de la police et du passage, avec une présence de plus en plus inquiétante de l'extrême-droite.

Et, à travers un blog en français et un blog en anglais, des nouvelles de la situation des exilés dans les Balkans.

L'occupation du lieu de distribution des repas vit ses derniers moments, tout en tension, face à l'expulsion annoncée, tandis que les pouvoirs publics se murent dans la seule attitude qu'ils semblent concevoir, la violence. L'avenir du lieu d'accueil pour les femmes exilées, seule avancée de ces douze dernières années, est lui-même en question.

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/23/expulsions-de-campements-la-france-devant-la-justice-europeenne/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/23/expulsions-de-campements-la-france-devant-la-justice-europeenne/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/23/paroles-de-soutiens-2/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/23/paroles-de-soutiens-2/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/26/victor-hugo-linquietude-des-cosettes/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/26/victor-hugo-linquietude-des-cosettes/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/27/expulsion-du-lieu-de-distribution-des-repas-lours-defendra-sa-peau/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/27/expulsion-du-lieu-de-distribution-des-repas-lours-defendra-sa-peau/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/27/chaos-a-calais/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/27/chaos-a-calais/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/05/paroles-de-soutiens-3/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/05/paroles-de-soutiens-3/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/30/week-end-mele-au-lieu-de-distribution-des-repas/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/30/week-end-mele-au-lieu-de-distribution-des-repas/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/30/958/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/30/958/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/01/la-prefet-choisit-il-la-violence/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/01/la-prefet-choisit-il-la-violence/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/01/expulsion-a-calais-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-est-saisie/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/01/expulsion-a-calais-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-est-saisie/

Commencée comme une opération militaire bien huilée, l'évacuation du lieu de distribution des repas et des trois squats et la rafle de leurs occupants tourne rapidement au fiasco organisationnel, juridique et politique.

Ne reste que la violence et le retour à « la loi des jungles ». La riposte associative s'organise.

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-ce-matin-a-calais/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-ce-matin-a-calais/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-a-calais-nouvelles-infos/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-a-calais-nouvelles-infos/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-a-calais-ca-part-en-quenouille/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-a-calais-ca-part-en-quenouille/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/03/expulsions-a-calais-infos-j1/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/03/expulsions-a-calais-infos-j1/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/04/expulsions-a-calais-decriptage/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/04/expulsions-a-calais-decriptage/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/04/expulsions-a-calais-infos-j2/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/04/expulsions-a-calais-infos-j2/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-infos-j3/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-infos-j3/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-appel-a-soutien/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-appel-a-soutien/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-appel-a-mobilisation-le-12-juillet/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/06/expulsions-a-calais-appel-a-mobilisation-le-12-juillet/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/07/exulsions-a-calais-infos-j4/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/07/exulsions-a-calais-infos-j4/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/08/exiles-a-calais-infos-j5/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/08/exiles-a-calais-infos-j5/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/09/expulsions-a-calais-infos-j6/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/09/expulsions-a-calais-infos-j6/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/10/expulsions-a-calais-infos-j7/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/10/expulsions-a-calais-infos-j7/

Violences policières, accidents lors des tentatives de passage, durcissement de la législation des étrangers au Royaume-uni. Le procès de l'homme qui tirait les migrants à la carabine n'apporte aucune réponse sur d'éventuels mobiles racistes et des liens avec la montée d'une extrême-droite calaisienne violente. Le contexte est donc bien inquiétant.

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/24/un-jeune-erythreen-a-failli-se-noyer-dans-le-port/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/24/un-jeune-erythreen-a-failli-se-noyer-dans-le-port/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/24/le-royaume-uni-nest-pas-le-paradis/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/24/le-royaume-uni-nest-pas-le-paradis/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/26/ca-cogne-toujours/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/26/ca-cogne-toujours/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/28/paroles-dexiles-10/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/28/paroles-dexiles-10/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/29/lextreme-droite-en-bruit-de-fond/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/29/lextreme-droite-en-bruit-de-fond/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/09/tir-aux-migrants-le-proces/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/09/tir-aux-migrants-le-proces/

L'audioblog donne la parole à des acteurs de la situation, exilés et soutiens.

http://audioblog.arteradio.com/blog/Passeursdhospitalites/>http://audioblog.arteradio.com/blog/Passeursdhospitalites/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/23/paroles-de-soutiens-2/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/23/paroles-de-soutiens-2/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/28/paroles-dexiles-10/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/28/paroles-dexiles-10/

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/05/paroles-de-soutiens-3/>http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/05/paroles-de-soutiens-3/

Exilés dans les Balkans
En français sur:

http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/>http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/

BULGARIE : UN JUGEMENT DE LA COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPÉENNE

http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/2014/06/24/bulgarie-un-jugement-de-la-cour-de-justice-de-lunion-europeenne/>http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/2014/06/24/bulgarie-un-jugement-de-la-cour-de-justice-de-lunion-europeenne/

GRÈCE : LA COÛT DE LA RÉTENTION

http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/2014/06/25/grece-le-cout-de-la-retention/>http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/2014/06/25/grece-le-cout-de-la-retention/

GRÈCE : LE CENTRE DE RÉTENTION DE LESBOS

http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/2014/06/30/grece-le-centre-de-retention-de-lesbos/>http://exilesdanslesbalkans.wordpress.com/2014/06/30/grece-le-centre-de-retention-de-lesbos/

Exiles in the Balkans
In English on

http://exilesinthebalkans.wordpress.com/>http://exilesinthebalkans.wordpress.com/

BULGARIA : A JUGDMENT OF THE COURT OF JUSTICE OF THE EUROPEAN UNION
http://exilesinthebalkans.wordpress.com/2014/06/24/bulgaria-a-judgment-of-the-court-of-justice-of-the-european-union/>http://exilesinthebalkans.wordpress.com/2014/06/24/bulgaria-a-judgment-of-the-court-of-justice-of-the-european-union/

GREECE : THE COST OF DETENTION

http://exilesinthebalkans.wordpress.com/2014/06/25/greece-the-cost-of-detention/>http://exilesinthebalkans.wordpress.com/2014/06/25/greece-the-cost-of-detention/

GREECE : LESBOS DETENTION CENTER

http://exilesinthebalkans.wordpress.com/2014/06/30/greece-lesbos-detention-center/>http://exilesinthebalkans.wordpress.com/2014/06/30/greece-lesbos-detention-center/

 
Rhône. 250 Roms expulsés d'un campement à Lyon PDF Imprimer Envoyer
Expulsion lieux d'occupation/habitation
Samedi, 12 Juillet 2014 10:27

http://www.leprogres.fr/rhone/2014/07/11/expulsion-d-un-campement-de-roms-a-lyon

Environ 250 Roms qui vivaient sous un pont ferroviaire et des terrains alentours à Lyon ont été expulsés vendredi matin de leur campement après une décision de justice

/ Photo Fredéric Chambert
/ Photo Fredéric Chambert
1 / 2

Situé rue de Surville, dans le 7e arrondissement de Lyon, le campement abritait de nombreux enfants et des bébés. Ses habitants vivaient dans des caravanes de fortune et sous un pont ferroviaire, a souligné Gilberte Renard, militante de l’association Classes (Collectif Lyonnais pour l’Accès à la Scolarisation et le Soutien aux Enfants des Squats).
Un relogement temporaire a été proposé aux familles avec enfants de moins d’un an et aux femmes enceintes.
«Les quelques nuits d’hôtel proposées par la préfecture à six familles ne peuvent remplacer un vrai travail de diagnostic et d’accompagnement pour l’ensemble des personnes présentes comme le prévoit la circulaire (du 26 août 2012, ndlr) pourtant signée par monsieur Valls lui-même lorsqu’il était Ministre de l’Intérieur» a déploré le Mrap du Rhône dans un communiqué.

Il «dénonce» ces «expulsions en violation des lois européennes et internationales» et «rappelle que la France a été condamnée à plusieurs reprises pour violation des droits fondamentaux des populations Roms».
Selon la préfecture, 70% des familles étaient présentes sur le site depuis moins de trois mois.

Des rumeurs ayant couru quelques jours avant l’expulsion, des Roms avaient déjà quitté le site, régulièrement occupé depuis plusieurs années.

L’expulsion se déroulait dans le calme vendredi matin.
 
« DébutPréc12345678910SuivantFin »

Page 1 de 177